Chronologie des cas

Chronologie des cas

Données au niveau mondial du Covid-19 Global Cases by the John Hopkins Center for Systems Science and Engineering (CSSE)

  • 24 Janvier: plus de 900 cas et 26 morts en Chine.
  • 25 Janvier: 1300 cas et 41 morts en Chine. Trois premiers cas en France.
  • 26 Janvier: 1975 cas et 56 morts en Chine.
  • 27 Janvier: 2700 cas et 80 morts.
  • 28 Janvier: plus de 6000 cas et 132 morts. Aujourd'hui le 2019-nCoV est présent dans 18 pays dont la France, l'Allemagne, les USA et le Canada.
  • 31 Janvier: plus de 9800 cas et 200 morts. Deux premiers cas recensés au Royaume-Unis.
  • 1er Février: 12022 cas et 259 morts.
  • 2 Février: 14380 cas et 304 morts.
  • 4 Février: 20438 cas et 427 morts.
  • 6 Février: 28299 cas et 565 morts.
  • 8 Février : 34940 cas et 725 morts. Cinq nouveaux cas en France depuis hier.
  • 10 Février : 40540 cas et 910 morts.
  • 13 Février: 60342 cas et 1369 morts. L'augmentation importante ce jour est due au fait que les données issues de la ville de Hebei ont été collectées selon une nouvelle méthode.
  • 19/02 : 75199 cas et 2012 morts.
  • 21/02: 76727 cas et 2247 morts.
  • 26/02: 81245 cas et 2770 morts.
  • 28/02: 83707 cas et 2858 morts. 
  • 3/03: 90937 cas et 3117 morts.
  • 7/03: 102188 cas et 3491 morts.
  • 15/03: 156400 cas et 5833 morts.
  • 17/03: 182413 cas et 7154 morts.
  • 22/03: 307297 cas et 13049 morts.
  • 27/03: 598070 cas et 27762 morts.
  • 28/03: 665164 cas et 30852 morts.
  • 30/03: 723740            34018

 

Pourcentage de létalité

Le pourcentage de létalité (P = nombre de morts/nombre de cas avérés) dû à l’infection par le SARS-CoV-2 ne peut être calculé que pour une date donnée (T), car il varie au cours du temps.

Selon Zhou et al. (Lancet 2020), la mort survient en moyenne entre 15 et 22 jours après l'infection. Prenons donc 20 jours comme valeur moyenne.

Le pourcentage de létalité P peut être calculé en première approximation de la façon suivante :

P=(nombre de morts à T - nombre de morts à T-20) / (nombre de cas avérés à T- nombre de cas avérés à T-20) 

Exemple pris sur les chiffres donnés ci-dessus pour la population générale :

T=7/03 (entre 13/02 et 7/03)

P7/03= (3491-1369)/(102188-60342)= 2122/41486x100 = 5,0%

T= 15/03 (entre 21/02 et 15/03)

P15/03= (5833-2247)/(156400-76727)= 3586/79673x100= 4,5%

P28/03= (30852-3491)/(665164-102188)= 27361/562976= 4,86%

Mais ces valeurs sont probablement largement surestimées parce qu’il existe un nombre importants de porteurs sains du virus, c’est à dire des personnes infectées mais qui ne présentent aucun symptôme de l’infection. Ces personnes ne sont donc pas prises en compte dans le calcul. Or leur nombre contribuerait à augmenter le dénominateur (nombre de cas avérés à T- nombre de cas avérés à T-20) et donc à diminuer le taux.

Par exemple, la Corée du Sud a procédé à une très large campagne de détection du virus dans la population générale. Cela a conduit à augmenter le nombre des personnes infectées (présentant ou ne présentant pas de symptômes), conduisant ainsi à un taux de létalité inférieur à celui d’autre pays.

Le taux de létalité de la grippe saisonnière est de l’ordre de 0,1% (à ne pas confondre avec l’impact sur la mortalité dû à la période hivernale par rapport à la période estivale).

 

Taux de reproduction de base

Chaque année, la grippe virale touche 2 à 6 millions de personnes en France et fait, en termes d'excès de mortalité, 10.000 morts en moyenne selon les chiffres officiels (Santé Publique France). Au niveau mondial, le nombre de morts annuels est estimé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) entre 290.000 et 650.000.

L’impact pathologique d’un virus sur une population dans laquelle il diffuse dépend d’au moins deux paramètres* :

  • Son taux de létalité : voir ci-dessus
  • Son taux de reproduction de base : c’est à dire le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer. Ce nombre est dénoté R0

Pour le 2019-nCoV le taux de létalité est de 2% (voir Chronologie des cas ci-dessus) et le R0 est compris entre 1,5 et 3,5 (selon le CDC, Center of Disease Control and prevention).

*Autres paramètres : durée de vie du virus hors de l’organisme, période d’incubation, importance de la population, pathologies associées, mouvements dans la populations, conditions climatiques, etc.

Ces paramètres doivent être comparés à ceux d’autres virus respiratoires. Ainsi pour les coronavirus du SARS et du MERS les taux de létalité étaient de 10 et 30%, respectivement et les R0 étaient de l’ordre de 3 et 1, respectivement. Pour le virus responsable de la grippe Espagnole le taux de létalité était de 10 et le R0 était de 2. Pour la graippe saisonière, le taux de mortalité est de 0,1 et le R0 est de 1,2. Voir la figure ci-dessous pour d’autres virus.

 

Coronavirus and other viruses death rate and spread

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/03/2020